Proposition de définition

Bien communiquer à l’oral, c’est faire passer des messages à l’aide d’un langage choisi, en utilisant une voix bien placée, en jouant de ses émotions, en utilisant intelligemment son corps pour que son public, respecté et pris en compte, accepte le message émis et y adhère.


COMMUNIQUER, C’EST METTRE EN COMMUN

Dans un monde qui se veut être celui de la communication, nous sommes loin d’être performants; pourtant la diversité des approches et les ouvrages sur le sujet ne manquent pas.
Nous avons souhaité créer un site convivial et évolutif mettant l’information à la portée de tous grâce à l’utilisation de l’Internet.

 

Réflexion sur différents types d’échange entre les individus


L’ information

Notre monde dit « de la communication » est surtout un monde de l'information.

Un monde où l’information circule comme un objet qui passe de main en main, et qui est véhiculé grâce aux nouvelles technologies. Sous prétexte de faire circuler de l’information en envoyant pléthore de mail avec des « all users », certains pensent être des communicants …

 

La relation

Communiquer vient du latin communicare qui signifie « être en relation avec ».
La relation est-elle alors de la communication ?
Dans « relier », n’entendons-nous pas « lier par deux fois » ?
« Je me suis lié d’amitié » : suis-je libre d’être ami ou suis-je asservi ?
« Ce n’est pas un ami, c’est une relation… » : n’avons-nous pas un certain nombre de coordonnées de «relations» dans nos répertoires ?
Il y a fréquemment dans la notion de relation à l’autre une notion d’intérêt et c’est souvent la raison des échanges en entreprises.
Dans une relation, l’information n’est pas forcément partagée, elle peut être imposée par l’émetteur et subie par le récepteur. Le passage de l’information compte alors plus que les individus présents

 

La communication

Communiquer, c’est aller au-delà, c’est mettre en commun. C’est partager. La notion d’intérêt disparaît au profit de la notion du respect de l’autre. L’information est proposée par l’émetteur et reçue par le récepteur qui l’accepte (ou non). L’individu devient plus important que l’information : voilà un vaste programme.


 




Partager sur

Retrouvez nous sur

 

Six ouvrages co-écrits par l’auteur de ce site