Théorie de Jakobson

 

Cette théorie est née de la constatation de la différence qui peut exister entre le message émis et le message reçu.
Pour le contenu, nous connaissons le jeu du « téléphone arabe » qui est un exemple du premier niveau de déformation.

Résumé du concept :

Le message est pensé par l’émetteur, puis codé par lui (langage et non-verbal), et finalement exprimé. De son côté, le récepteur le reçoit, le décode et le comprend à sa manière.

Le message passe par un « canal » et est perturbé par des « bruits ». Ces « bruits » peuvent être physiques et psychologiques. Si les « canaux » ne sont pas les mêmes et qu’il y a trop de « bruits », le message ne passe pas et la communication ne s’établit pas.

Ex. : « Il écoute d’une oreille distraite. », « Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde. », « Je lui ai parlé, mais il était ailleurs. »…

Outil(s) de la méthode :


Le feed-back ou la re-formulation

  • Re-formulation simple : elle consiste en une simple répétition.
  • Re-formulation synthétique : elle consiste à résumer le propos.
  • Re-formulation abusive : elle permet de faire valider son « interprétation ».

Ce travail de re-formulation s’adapte au langage comme à l’état émotionnel. Ex : « Si je comprends bien, tu es en colère. »…

 

Partager sur

Retrouvez nous sur

 

Nouveauté : Un blog

 

Quatre ouvrages co-écrits par l’auteur de ce site