La respiration


Elle détermine la bonne émission de la voix.
Elle permet la détente musculaire et nerveuse.
Elle est nécessaire pour vivre… Et faire vivre son discours !

Il y a trois grands types de respirations :

1/ Claviculaire :

Gonflement de la cage thoracique et élévation des épaules. C'est la respiration dite "haute", celle que nous utilisons quand on nous dit de respirer « à fond » chez le médecin. Elle peut bloquer la voix et générer du stress.

2/ Thoracique :

Ouverture de la cage thoracique par l’élargissement des côtes et le gonflement de la poitrine.

C'est la respiration la plus connue, utilisée par la plupart des sportifs amateurs.

3/ Abdominale :

Entraînez-vous, c 'est la bonne !
Abaisser le diaphragme et détendre les muscles abdominaux.
Cette respiration se découvre facilement si l'on s’allonge sur le dos en plaçant une main sur le ventre. Lors de l’inspiration : la main est soulevée, le ventre se gonfle, puis se creuse à l’expiration.
C'est la respiration idéale pour la voix chantée et parlée. Elle permet en plus de gérer le stress.


 


Partager sur

Retrouvez nous sur

 

Nouveauté : Un blog

 

Six ouvrages co-écrits par l’auteur de ce site